Actualité

General Motors reprend sa place sur le haut du podium !


En 2008, le groupe américain à l’histoire atypique avait été détrôné de sa place de numéro 1 mondial de l’automobile par Toyota. Cela faisait plus de 73 ans que GM tenait cette position. Aujourd’hui, après de nombreuses difficultés liées notamment à la crise des subprimes, le constructeur reprend sa place dans le haut du podium respectivement devant Volkswagen et Toyota.

Pour la petite histoire, le groupe de Détroit avait subi de plein fouet la crise d’août 2008 et a vu successivement ses ventes baissées à cause d’un management trop centré sur le marché américain avec des véhicules à forte consommation. En 2009, l’entreprise fait faillite mais considérée comme le fleuron automobile des États-Unis, le gouvernement décide de lui venir en aide en investissant 5 milliards de dollars. Après de nombreux choix drastiques comme la mise en vente ou la fermeture de certaines de ses marques (Daewoo, Holden, Hummer, Pontiac, Saturn, Oldsmobile et Saab), GM se retrouve avec plus que 5 marques dans son portefeuille : Buick, Chevrolet, Opel et GMC. On peut en déduire d’après les résultats du premier semestre de l’année 2011, que les investissements faits par le groupe et par l’État américain ont été payants.

Mais la surprise provient de Volkswagen, notamment avec sa marque Audi, qui lui permet de venir se placer devant Toyota avec une progression de 14% avec 4 130 000 unités. Le constructeur Japonais quand à lui chute de 22% ce premier semestre avec 3 710 000 unités. Bien entendu cette baisse provient des problèmes survenus au Japon suite à la catastrophe nucléaire et naturelle. Malgré une progression de 9%, GM avec ses 4 536 000 unités reprend sa place de numéro 1 mais pour combien de temps … Volkswagen veille et Toyota devrait vite récupérer du terrain grâce à une production revenue à la normale.

Actualité
Les hybrides rechargeables : la voiture de l’année 2018 ?
Actualité
Mickey roule en Opel Ampera
Actualité
Election de la plus belle voiture de l’année : c’est parti !
Il n'y a actuellement aucun commentaire.