Non classé

Circulation alternée & vignette écolo


Face au pic de pollution dans les grandes villes, le gouvernement à imposer qu’un dispositif de circulation alternée soit appliqué à Paris et Lyon. Ce dispositif consiste à autoriser de manière alternée la mise en circulation des voitures dont les plaques d’immatriculation sont soit paires soit impaires en fonction des jours. Le gros point faible de la circulation alternée est qu’elle ne permet pas de cibler les véhicules les plus polluants. Par exemple des véhicules très polluants aux plaques impaires ont circulé alors que des véhicules moins émetteurs aux plaques paires ont été interdits et vice versa. Sans compter les automobilistes qui ne respecte pas l’interdiction…

Un défaut qui sera bientôt corrigé puisque la ville de Paris rend obligatoire la vignette écologique “Crit’Air” à compter du 16 janvier 2017. Ce qui permettra, en cas de pic de pollution, de bannir seulement les véhicules considérés comme les plus polluants, selon leur vignette. Une mesure plus efficace pour lutter contre la pollution ! Ce certificat qualité de l’air, baptisé “Crit’Air”, permettra d’identifier et de classer les véhicules en fonction de leur niveau d’émission. Ainsi, les véhicules considérés comme les plus polluants (principalement les vieux véhicules et les diesels) ne pourront plus circuler lors des pics de pollution et n’auront pas non plus accès, de façon permanente ou provisoire, aux “Zones à circulation restreinte” (ZCR) mises en place par la ville. Sont concernés : les voitures, les deux et trois roues, les quadricycles, les poids lourds et les autobus.

Quelles sont les vignettes mises en place ?

Il y a six vignettes, de la vignette verte pour les véhicules électriques et hydrogène jusqu’à la pastille grise dédiée aux diesels mis en circulation entre 1997 et 2000.

10331992

-Vignette Verte : pour les véhicules électriques et hydrogène.

-Vignette  violette : correspond aux véhicules à gaz et aux hybrides rechargeables mais aussi aux véhicules essence ceux mis en circulation à partir du 1er janvier 2011.

-Vignette jaune : regroupe les véhicules diesels à partir du 1er janvier 2011 ainsi que les essences (entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 inclus).

-Vignette orange : elle concerne 43% des voitures particulières et inclut les véhicules diesels  (entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 inclus) et les essence (entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2005 inclus).

-Vignette marron : elle n’englobe que des véhicules roulant au gazole. Plus précisément ceux produits entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005 inclus.

-Vignette grise : elle répertorie les diesels entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000 inclus.

Les voitures datant d’avant 1997, qui représentent pourtant 9% des voitures particulières en France, sont-elles carrément exclues de la classification. Les rues de Paris leur sont donc automatiquement interdites du lundi au vendredi et de 8 heures à 20 heures (les Bois de Boulogne et de Vincennes ainsi que le périphérique ne sont pas concernés par ces interdictions). A partir du 1er juillet 2017, cette interdiction de circulation s’étendra aux véhicules particuliers diesels et aux véhicules utilitaires légers mis en service avant le 1er janvier 2001. D’autres étapes de restriction de circulation sont prévues entre 2018 et 2020.

Quelles sanctions ?

Un automobiliste qui circulerait avec une voiture n’ayant pas la bonne vignette s’exposera à une amende de 68 euros.

Comment obtenir sa vignette et combien coûte-t-elle ?

Mieux vaut donc se procurer son macaron. Rendez-vous pour cela sur le site Internet dédié : www.certificat-air.gouv.fr. Un simulateur vous permettra en trois clics de connaître la classe environnementale de votre véhicule. Il suffira de renseigner son type (voiture particulière, véhicule utilitaire léger, motocycle, cyclomoteur…), son énergie (électricité/hydrogène, essence, diesel, gaz ou hybride rechargeable) et sa norme Euro (indiquée en case V9 sur les cartes grises SIV).

Pour se procurer la pastille CRIT’Air, il faut se rendre sur le site certificat-air.gouv.fr. Le propriétaire doit alors indiquer le numéro d’immatriculation de son véhicule. La pastille écologique est facturée 4,18 euros (3,70e plus les frais d’envois) et envoyée par voie postale à l’adresse figurant sur la carte grise du véhicule. Le certificat est valable pour toute la durée de vie du véhicule. Il sera donc inutile d’en demander un nouveau si vous achetez un véhicule d’occasion.

Attention, d’autres sites proposent de vous fournir la pastille écologique. Ils n’ont rien d’officiel et le prix supérieur pratiqué n’a aucune justification. Selon Auto-Plus, certains sites proposent ainsi de vous envoyer votre pastille moyennant le versement de 20 euros (c’est le cas du site Crit-air.fr qui n’a rien d’officiel malgré son nom) ! Or, ils passeront eux-mêmes commande auprès du site officiel, le seul portail habilité à distribuer ces précieux macarons…

Source : Capital Thomas Le Bars / Autoplus Mathieu Demeule

Non classé
LE MOBILE DANS L’AUTOMOBILE
Non classé
S’initier au rallye automobile : les bons conseils faciles à suivre d’un passionné
Non classé
Interview du conseiller commercial VPN Autos
Il n'y a actuellement aucun commentaire.