Actualité

Les marques automobiles vers le reconditionné ?


Renault a lancé ce message en 2021 et nous savons maintenant que Toyota va également se joindre à ce nouveau mouvement du reconditionné (seulement au Royaume-Uni pour le moment). Le même processus est utilisé par la plupart de nos confrères, distributeurs d’achat et de vente de voitures. Lorsque la voiture est vendue à l’une de ces entreprises, ses propres mécaniciens vérifient la voiture et l’habillent afin qu’elle soit plus attrayante pour le client suivant et, évidemment, qu’elle puisse être vendue à un prix plus élevé que l’investissement de départ.

Ce que Renault et Toyota offrent avec cette nouvelle façon de faire, c’est la garantie que leurs voitures seront contrôlées par leurs propres professionnels, que les pièces de rechange seront celles qu’ils fabriquent eux-mêmes et que la voiture sera réglée avec des éléments et des accessoires d’origine. Elle permet également d’offrir son propre certificat de qualité, ce qui, en résumé, donne une plus grande confiance au client qui recherche un véhicule d’occasion. Il s’agit simplement d’apporter une valeur ajoutée à ceux qui recherchent une voiture d’occasion.

Dans le cas de Renault, elle va aller plus loin. Avec le plan ReFactory, certains modèles seront mis à jour pour réduire leurs émissions polluantes et il sera même possible de convertir les véhicules pour en faire des voitures électriques. Ainsi, non seulement la voiture sera remise en état, mais une voie sera ouverte pour reconvertir sa mécanique.

Voitures reconditionnées : Comment en est-on arrivé là ?

Plusieurs facteurs expliquent le déplacement des constructeurs vers le secteur de l’occasion.

L’une d’entre elles est la croissance de formules telles que le leasing et la LOA. En France, par exemple, les données collectées par l’INSEE montrent que la location est en croissance depuis cinq années consécutives et que, pour la première fois, en 2021, le nombre de clients privés a dépassé le nombre d’entreprises et de travailleurs indépendants. En effet, 260 834 unités ont été enregistrées selon cette formule, ce qui représente 25,27 % du total des mises en circulation de véhicules neufs en 2021.

Voiture dans un garage avec des mécaniciens

Jusqu’à présent, lorsque le client rendait la voiture au concessionnaire, ce dernier devait la vendre à un nouveau client. Dans le cas de Renault et de Toyota, la voiture leur sera rendue au lieu de rester chez le concessionnaire. Ils peuvent ensuite la remettre en état et la vendre comme une voiture d’occasion, mais à un prix supérieur à la moyenne du marché. Garantir que la voiture a été contrôlée par la marque elle-même. Voici donc la magie du reconditionnement.

Voiture d’occasion : un marché en croissance

Le mouvement est également compris comme une réponse à une croissance du marché des voitures d’occasion. En France, le marché de l’occasion est si important que les ventes ont ralenti en raison du manque de voitures neuves. La crise des micropuces ayant entraîné une pénurie de voitures et d’auto-immatriculations par les concessionnaires, la baisse des ventes de voitures 0km a été drastique, ce qui montre qu’il existe un bon nombre d’acheteurs intéressés par les véhicules « semi-neufs. »

Voiture remise à neuve dans une usine

Il existe deux groupes de voitures qui, même dans les années les plus compliquées comme 2020 et 2021, montrent des résultats positifs. Il s’agit de véhicules de plus de 15 ans, en raison de leur faible prix. Mais aussi ceux qui ont entre trois et cinq ans et ceux qui ont entre cinq et huit ans. Dans les deux cas, il s’agit de véhicules qui mettent fin aux options de leasing et de location, avec des contrats qui prennent généralement fin entre les trois et cinq premières années de vie de la voiture.

Si l’on parle de chiffres précis, plus de 6 millions de voitures d’occasion ont été vendues en France en 2021 ce qui représente une croissance de 7,9%. Pour illustrer nos propos, 3 voitures d’occasion sont vendues pour chaque voiture neuve.

Le covoiturage en expansion

En plus de tout ce qui précède, il y a également un engagement en faveur du covoiturage. Renault, par exemple, possède Zity, sa propre société de covoiturage pour la ville. Le fait qu’une voiture louée ou en leasing à un client retourne à l’usine de l’entreprise ouvre la possibilité que cette voiture finisse par gonfler le parc d’autopartage. D’autant plus si l’on tient compte du fait que son plan ReFactory prévoit la conversion de véhicules à moteur à combustion en voitures purement électriques.

 

Actualité
Quel est le centre VPN Autos le plus proche de chez moi ?
Actualité
OOCAR, le boîtier connecté pour votre voiture
Actualité
C’est les vacances, partez léger !
Il n'y a actuellement aucun commentaire.